Superzouloux : un destin, un parpaing et beaucoup de passion

Par jetskii | Le Mer 03 Août 2016

Superz 02 v3 3

(Photoshop travaillé à partir d'une photo de Gérard SAJOT)

Retour sur le parcours de ce streamer que l’on retrouve dès ce mois d'août dans la fine équipe d’Eclypsia.

« J’étais, pour ma famille, le petit glandeur qui restait chez lui sans travailler, à qui, lors des réunions de famille, on posait la question : "Alors qu’est ce que tu fais ?…Ecoute, je fais des vidéos dans ma chambre ! " … » Des vidéos…Comment ne pas se sentir mal à l’aise face à la totale incompréhension de son entourage ?

« Ça m’a fait du bien de leur dire : " Vous voyez, ça a marché !!! Je n’ai pas fait ça pour rien !!!  ". »

Avant de faire du stream sa profession, Superzouloux a dû travailler dur et ne rien lâcher pour atteindre cet objectif.

Découverte du Stream

C’est un pur hasard qui lui fait découvrir le stream. Au cours d’une sortie au casino avec un de ses amis fou de StarCraft 2, fatigué que ce dernier insiste pour qu’il achète ce jeu, il lui dit pour s’en débarrasser: « Je mise 5 euros et si je gagne j'achète ton jeu. »

5 euros qu’il n'avait pas (merci la copine). Il gagne 70 euros, achète le jeu et devient à son tour mordu de StarCraft.

Grâce à cette main chanceuse, il découvre  les streamers qui font vivre la communauté Starcraft : Pomf et Thud puis ZeratoR. A cette époque, il trouve cela intéressant sans savoir qu’il en ferait son métier.

 

Les débuts : La U MAD TV

Lors de son passage en seconde, il commence en dilettante à faire des vidéos et du stream. Une époque très difficile car il fait alors 1 à 2 viewers.

Bien qu’ayant une visibilité anecdotique, un ami lycéen voit son stream et aime son travail. Il lui présente le projet de la U MAD TV et le met en contact avec Poncefesse.

C’est le début de tout. Il rejoint cette webtv et s’investit à 100 %. Ce projet lui permet de faire ses premières armes, de rencontrer et de créer sa communauté de viewers.

Bien plus qu’une webtv, c’est une vraie petite famille, dont les membres restent encore en contact. Cette période enrichissante est chargée de super souvenirs ….. « Souvent, on en reparle entre nous et on se dit « Allez vas-y on va le refaire !!!! »

Après un an, le projet fini par s’arrêter. L’énergie du groupe s’essoufflait. L'absence d’argent faisait que les gens de la U MAD TV ne pouvaient pas s'investir totalement sans perspective d'évolution.

 

Début du projet professionnel

Superzouloux mène en parallèle à la U MAD TV des études de DEUST multimédia. Il voit un parallèle entre la tv locale dans laquelle il fait son stage et la webtv, activités offrant une flexibilité et une liberté de création.

Pour lui, c’est une évidence : il veut faire de streamer son métier. Déjà à l’époque, il a comme objectif d’intégrer Eclypsia.

Après l’obtention de son diplôme, le destin veut qu’Elixx (Ancienne vieweuse de la UMADTV) le contact pour lui dire « Regarde la gaming room tv !, ça a l’air cool. Pourquoi tu n’essaierais pas de postuler ? »

L’aventure continue : bien qu’ayant une petite communauté de viewers, Marie (CM de la Gaming Room TV) lui donne sa chance. Il streamera sur sa chaîne perso et sur la tv LoL de cette webtv.

Après 3 mois, il arrête cette activité car sa carte graphique meurt. N’abandonnant pas son objectif de devenir pro, il limite ses dépenses et prend un petit job pour remplacer sa carte graphique.

En effet, de la U MAD TV à la GamingRoomTV, il ne touche aucun salaire. Mais pour lui l’objectif est de se faire plaisir tout en gagnant de l’expérience et de la visibilité.

 

Streamer pro :

L’arrivée chez Eclypsia

Ayant déjà postulé chez Eclypsia, il retente sa chance en avril 2015. Il n’en parle qu’à sa mère. Aucune réponse ne vient. Il pense ne pas être retenu.

Peu de temps après,  il ouvre par hasard un lien twitch que Callystoo partage (ancienne rédactrice de la U MAD TV).

Contrairement à son habitude, il veut discuter sur le tchat. Comme il est tête en l’air, il a oublié son mot de passe. C’est en ouvrant son ancienne boîte mail, qu’il est stupéfait de voir un message d’Eclypsia . « Ils avaient utilisé mon ancienne adresse car je faisais référence à mes anciennes candidatures. »

Intéressés par son profil, ils lui proposent un rendez-vous skype le jeudi, soit la veille !! Complètement perdu et paniqué, il oscille entre la surprise, la joie, la tristesse et l’inquiétude. « Je me dis : si ça se trouve j’ai loupé la chance de ma vie. »

Après les avoir recontactés, Dach lui propose un autre rdv. « Ce n’est pas dans n’importe quel milieu que tu as un entretien skype, un dimanche à 10h avec ton recruteur en pyjama et que tu parles de tout et de rien. »

Une semaine après il reçoit sa réponse positive.

« Premier reflexe : j’ai appelé ma mère en pleurs et je lui dis : j’ai réussi Maman, c’est bon,  j’y suis arrivé, je pars en Angleterre. C’était fou !!!. » Un an après, il est toujours ému à l’évocation de ce moment qui l’a fait basculer dans le milieu pro. Il prouve enfin à son entourage qu’il va vivre de sa passion.

C’est le temps des préparatifs, il n’a qu’une semaine pour rejoindre Ashford. Durant cette période, stressé, surexcité, il perd 4kg. Il laisse à Dunkerque, sa famille et sa copine.

Il est super content à son arrivée. Il passe de viewer, fan boy à celui de streamer pro. Il connaît tout le monde dans les couloirs mais personne ne le connaît.

Le parpaing dans la gueule

« Si j’avais une seule chose à refaire, ça serait la vidéo de présentation. Je ne l’ai pas bien travaillée et elle est baclée. » Cette entrée en matière n’a pas été la meilleure. Pas séduit, les viewers ont mis beaucoup de temps à accepter sa présence.

Il arrive suite au départ de streamers emblématiques de la chaîne tel que ZeratoR, Jiraya, Chelxie, Skyyart, Domingo. Remplacer ces personnes talentueuses a été très difficile. Il est face à un public qui n’est pas le sien. On lui a reproché de copier le style de ZeratoR.

C’est la première fois que les viewers ont été aussi virulents avec lui. « Je me suis pris un parpaing dans la gueule. »

Mais il reste sans rancœurs sur la réaction de ces viewers à cette époque « C’est très dur, je ne le souhaite à personne, mais je ne peux pas leur en vouloir, ça se passe comme ça sur internet et la faute me revient. » Cette expérience lui a appris à se remettre en question et à se forger une carapace.

L’effet de groupe fait qu’il est difficile de dépasser cette image de "ZeratoR du pauvre" qu’on lui donne.

Comme beaucoup de streamers de sa génération, il a appris le métier en regardant ZeratoR. Il ne renie pas cette influence. Mais durant ses expériences précédentes, il a construit son style.

« Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, je fais du Superzouloux, pas du ZeratoR. »

 

Ce qui a fait renverser la tendance

Le premier best of de ses vidéos a été le moment du déclic. Ce format et le montage qu’il a produit, lui a permis de présenter un condensé de son activité et de son style. Enfin, plus de retour positif sur son travail : « Je commençais à recevoir des commentaires positifs "Mais en faite je regardais pas tes streams et tu es trop drôle !! ", et c’est là que je me suis dit ; on peut faire changer la donne. »

De plus, il a réalisé les coulisses de la webtv. Mettre en lumière ses collègues d’Eclypsia a permis à ces derniers de l’identifier. A travers ce travail, il gagne la confiance de ses pairs.

« Arriver chez Eclypsia, c’était un objectif mais pas une fin en soi. » Il se concentre sur son taff et se donne à 100%. Il s’impose un rythme intense et de façon régulière fait des journées de 9h30 à 23h. Ce rythme de vie lui fait prendre 10kg.

Sa grande récompense, ce sont les félicitations des viewers.

 

Le plus beau souvenir

Lors de la Paris Games Week de 2015, il co-anime le Stand ROCCAT avec ses collègues, Max et Jeel.

« Qu’est ce que je me suis amusé à animer cette scène, à faire crier les gens et à faire des petits jeux. » Il s’éclate totalement dans cet exercice. Son aisance pour animer le fait remarquer et il reçoit des compliments de tout le staff d’Eclypsia. Ayant donné toute son énergie, il finit le weekend en état de fatigue extrême. « C’était ma meilleure expérience professionnelle ».

C’était son 1er évent en France et sa première rencontre IRL avec sa communauté. Signer un autographe lui paraît bizarre au début, mais finalement il trouve ça super de faire plaisir aux gens qui viennent le voir.

Depuis il a pris conscience de son public bien qu’il soit "un petit streamer".

 

Quitter Eclypsia 

Cette décision a été prise de longue date. Ne pas voir sa copine et perdre de l’intérêt dans le projet font qu’il désire arrêter cette activité. Cette décision a été très difficile à prendre car c’était le poste dont il avait toujours rêvé.

De retour en France, il retrouve les siens. Il s’en suit une période difficile. Il a été super actif pendant 11 mois et tout s’arrête d’un coup. Il lui faut faire le deuil de cette expérience. Il tourne en rond «  J’arrivais pas à trouver un projet qui m’anime. »

 

Futurs projets

Gardant d’excellents rapports avec Eclypsia, ces derniers reviennent vers lui pour retenter l’expérience, cette fois à Paris. Ils recherchent tout ce que Superzouloux leur avait apporté : son dynamisme, sa joie de vivre contagieuse, sa personnalité créative et ses délires incontrôlables…. Ce qui le rend unique et attachant. Ils lui proposent alors un projet qui le séduit.

On le retrouve le matin et l’après midi sur la TV 1 d’Eclypsia dès le mois d' Août. Il aura carte blanche sur le contenu de ses lives…ce qui nous laisse présager quelques fous rires et surprises.

Vous retrouverez Superzouloux dans un prochain article sur son mental de sportif pour devenir professionnel. De plus, il nous livrera sa vision et ses conseils sur les aspects de ce métier.

Où suivre Superzouloux: Facebook, Twitter, Utube

Ses jeux du moment : Pokemon Go et Overwatch.

Ce qu'il a kiffé dernièrement : Le Spectacle de Thomas N'Gijol.

 

Cet article est le premier article que vous trouverez sur mon blog SKIDOOSBC (actuellement en construction)

coup de coeur Superzouloux streaming streamer Eclypsia webtv portrait

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.